Fibre optique : les petites et moyennes entreprises passent à la vitesse supérieure.

Dans son dernier baromètre Novascope de décembre 2014, Orange met en évidence l’effort d’accès à internet et au raccordement à la fibre optique des entreprises de moins de 50 salariés. Un effort qui ne permet toutefois pas de rattraper le retard sur les entreprises de plus de 50 salariés qui disposent d’un meilleur accès à internet et à la fibre optique.


Fibre pro



7% des entreprises françaises de moins de 50 salariés sont équipées de la fibre optique.

La France comptait en décembre 2014 près de 5 millions d’entreprises de moins de 50 salariés. 86% d’entre elles disposaient d’un accès à internet contre 74% l’année précédente. A titre de comparaison, les entreprises de plus de 50 salariés ont toutes accès à internet. Cependant, on ne compte parmi elles que 7% d’entreprises ayant accès à une ligne de fibre optique en décembre 2014. Cet équipement grimpe à 9% dès lors que l’on considère les entreprises entre 10 et 49 salariés. Un an plus tôt, le taux de raccordement des entreprises de 0 à 49 salariés atteignait péniblement 3%. Parmi les mieux équipées en fibre optique on compte les entreprises liées à l’enseignement et la recherche (18%), les entreprises liées aux banques et assurances (16%) ainsi que les entreprises de l’industrie agroalimentaire et mécanique (13%).

 

Un débit multiplié par 200 en 15 ans

L’arrivée de l’ADSL en 1999 a permis à l’époque d’augmenter significativement la connexion internet avec un débit de 512kb/seconde. Depuis, les différentes technologies et évolutions ont permis d’atteindre un débit de 1GB/seconde permettant ainsi de s’affranchir de long temps de transfert pour des documents qui peuvent parfois être lourds.

Avec le 100% Fibre  c'est à dire la fibre de bout en bout (FTTH : Fiber To The Home), le débit internet descendant peut attendre jusqu’à 500Mbit/s et un débit montant jusqu’à 200 Mbit/s (ex : sauvegarde d’un disque dur de 100Go, la vitesse de transfert est d’environ 1 heure avec la fibre FTTH versus 11 jours pour l’ADSL).